Difference between revisions of "7/12 Ecosocialisme : Laurent Garrouste"

From 4EDU
Jump to: navigation, search
Line 1: Line 1:
 
=Materiel de lecture=
 
=Materiel de lecture=
  
* Daniel Tanuro, 2010 [http://www.europe-solidaire.org/spip?phparticle20954 Les fondements d’une stratégie écosocialiste]
+
*Daniel Tanuro, 2010 [http://www.europe-solidaire.org/spip?phparticle20954 Les fondements d’une stratégie écosocialiste]
 +
 
 +
*Jean-Paul Deléage, La biosphère, p. 25 :
 +
 
 +
"La biosphère est le domaine de l’écorce terrestre occupé par es transformateurs qui changent les rayonnements cosmiques en énergie terrestre active. Ces modifications s’accompagnent de la migration de tous les éléments chimiques à travers la matière vivante. Dans ce processus, l’effet de serre joue un rôle décisif."
 +
 
 +
Jean-Paul Deléage, La biosphère, p. 25 : l’hypothèse Gaïa de James Lovelock
 +
 
 +
La vie continue à entretenir les conditions de la vie. Elle interagit constamment avec son environnement physico-chimique, formant avec lui un seul être vivant, Gaïa, définie comme une entité complexe, comprenant la biosphère terrestre, les océans et l’atmosphère. L’ensemble constitue un système cybernétique qui recherche un environnement physico-chimique optimal pour la vie sur cette planète. Gaïa est donc plus étendue que la biosphère, puisqu’elle inclut la totalité de l’atmosphère, de la croûte terrestre et des océans.
 +
 
 +
Jean-Paul Deléage, La Biosphère, p. 32 :
 +
 
 +
Le terme de cycle retenu par l’usage est d’ailleurs équivoque, car la plupart des éléments sont plutôt impliqués dans des ensembles de cycles et de pseudo-cycles étroitement enchevêtrés. Ces ensembles comportent de grands réservoirs non biologiques et à activité ralentie et des réservoirs de dimension modeste, où les échanges au sein des organismes vivants s’effectuent à des vitesses élevées. Dans tous les cas, les micro-organismes décomposeurs spécialisés constituent la porte de sortie de la matière organique vers le réservoir minéral.

Revision as of 18:36, 30 November 2011

Materiel de lecture

  • Jean-Paul Deléage, La biosphère, p. 25 :

"La biosphère est le domaine de l’écorce terrestre occupé par es transformateurs qui changent les rayonnements cosmiques en énergie terrestre active. Ces modifications s’accompagnent de la migration de tous les éléments chimiques à travers la matière vivante. Dans ce processus, l’effet de serre joue un rôle décisif."

Jean-Paul Deléage, La biosphère, p. 25 : l’hypothèse Gaïa de James Lovelock

La vie continue à entretenir les conditions de la vie. Elle interagit constamment avec son environnement physico-chimique, formant avec lui un seul être vivant, Gaïa, définie comme une entité complexe, comprenant la biosphère terrestre, les océans et l’atmosphère. L’ensemble constitue un système cybernétique qui recherche un environnement physico-chimique optimal pour la vie sur cette planète. Gaïa est donc plus étendue que la biosphère, puisqu’elle inclut la totalité de l’atmosphère, de la croûte terrestre et des océans.

Jean-Paul Deléage, La Biosphère, p. 32 :

Le terme de cycle retenu par l’usage est d’ailleurs équivoque, car la plupart des éléments sont plutôt impliqués dans des ensembles de cycles et de pseudo-cycles étroitement enchevêtrés. Ces ensembles comportent de grands réservoirs non biologiques et à activité ralentie et des réservoirs de dimension modeste, où les échanges au sein des organismes vivants s’effectuent à des vitesses élevées. Dans tous les cas, les micro-organismes décomposeurs spécialisés constituent la porte de sortie de la matière organique vers le réservoir minéral.