'Socialisme ou barbarie' aujourd'hui: la centralité de l'auto-émancipation

From 4EDU
Jump to navigation Jump to search
The printable version is no longer supported and may have rendering errors. Please update your browser bookmarks and please use the default browser print function instead.

IIRE - ÉCOLE ÉCOSOCIALISTE Décembre 2018

"Socialisme ou barbarie" aujourd'hui : la centralité de l'auto-émancipation. "Stratégie de transition" et "Révolution permanente" dans le capitalisme contemporain Leçons du passé et des nouvelles luttes

Catherine Samary http://csamary.free.fr


APERÇU GÉNÉRAL

I - Pourquoi le "socialisme ou la barbarie" aujourd'hui ? L'impact du "siècle soviétique" - et de sa fin - sur les "politiques" et les institutions capitalistes, derrière les dimensions économiques, les "longues vagues" et la crise.

II- Retour sur le "socialisme" et le "communisme" : que voulons-nous dire ? Enseignements tirés des luttes passées et présentes ; mise à jour des notions et des débats.

III- Quelle " stratégie de transition " aujourd'hui ? A quel niveau ? Quelles sont les exigences fondamentales ?


Questions pour les groupes de travail

Connaissez-vous (dans votre propre pays ou ailleurs) des exemples significatifs des expériences suivantes (vous pouvez choisir ce que vous connaissez le mieux) ? "Municipalisme" ou "villes rebelles" ? Luttes pour les "biens communs" (clarifier le concept) les travailleurs ou les formes populaires d'"autogestion" dans les usines, les services ou les territoires locaux (ruraux et/ou urbains) ? Lutte contre les banques privées et les marchés financiers, comme le soutient le CADTM contre la " dette illégitime " (au niveau municipal, national ou plus large), ou contre les " crédits toxiques " ?

Comment ces luttes peuvent-elles s'inscrire dans une dynamique " de transition " au sein du système et des logiques capitalistes et contre eux ? A quelles difficultés, risques, contradictions sont-ils (ou pourraient-ils être) confrontés ? Comment y faire face ? Quelle implication et quels débats sur ces expériences parmi les courants de la gauche radicale ?


Materials de lecture