Route au pouvoir: une approche de transition

From 4EDU
Jump to: navigation, search

Plan Catherine Samary http://csamary.free.fr

1) La centralité de l'émancipation : le chemin du pouvoir comme chemin de l'émancipation et l'esprit de “l'approche transitoire” entre réformes et révolution.

2) La lutte contre l'actuel “pouvoir” et Etat capitalistes - du point de vue marxiste classique aux débats et actualisations en cours et nécessaires.

3) Quelques propositions pour une approche transitoire du XXIè siècle 1- La nécessité de distinguer divers types d'institutions (à différents niveaux territoriaux), selon leurs fonctions et usage dans la lutte de classe, sur la base de l'expérience populaire.

2- Le besoin d'un Manifeste international des droits humains dans un environnement soutenable en tant que nouveau “programme de transition” (avec ses dimensions internationales et continentales adaptées aux contextes spécifiques)

3- Actualiser la “fin” (le communisme) pour dépasser les approches erronées “A chacun selon ses besoins” dès aujourd'hui, et partout, pour les besoins et droits “fondamentaux” . Socialisme, communisme, des phases séparées ? Contre la “démocratie bourgeoise formelle” c'est-à-dire plus de parlement ? Une “démocratie ouvrière” seulement ? La Douma contre les conseils ouvriers ? Contre la domination du règne du marché généralisé, contre la bureaucratisation des institutions et en faveur de la démocratie directe c'est-à-dire pas de maehé, pas de partis, pas d'institutions, pas d'experts, pas de plan ? L'autogestion c'est-à-dire seulement les droits des travailleurs dans “leur” entreprise ?


Questions :

Exemples dans vos pays de luttes sur des “droits” qui facilitent la propagande et la conscience socialiste (anti-capitaliste) ? Précisez les formes et lieux de mobilisations et les revendications . Qu'est-ce qui pourrait être intégré dans les lois et constitutions ? Qu'est-ce qui l'empêche ? Comment cela pourrait-il devenir possible ?

L'enjeu des “dettes publiques” (ou dettes fiscales) - au niveau municipal ou national : comment peut-il être utilisé pour des mobilisation et une logique anti-capitaliste ? Comment peut-il faciliter la prise de conscience de ce que sont les besoins légitimes et leur finacement adéquat ? Avez-vous des exemples dans vos pays ?


A) Extraits du programme de transition (1938) “Programme minimum et programme de transition” [1]

Les comités d'usine [2]

Le “secret commercial” et le contrôle ouvrier sur l'industrie [3]

Les banques [4]

Ouvriers et paysans [5]

Soviets et dualité de pouvoir [6]

Contre l'opportunisme et le révisionnisme sans principe [7]

Contre le sectarisme [8]

B) La Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (“droits humains”, hommes, femmes...) (1948) [9]

C) La Déclaration universelle des droits de la terre-Mère Conférence de Rio [10]

D) Campagnes contre les FMN (Firmes multinationales) : CETIM [11]

E) [12] Français