3. Libération des femmes - Nadia De Mond

From 4EDU
Jump to: navigation, search

YOUTH SCHOOL 2018 - PLAN DE L’EXPOSE – LA LIBERATION DES FEMMES

PARTIE I: UNE ANALYSE MARXISTE, FEMINISTE DE L’OPPRESSION DES FEMMES

Introduction: un nouveau mouvement de masse a pris conscience de l’oppression des femmes

Comment nous expliquons la violence envers les femmes en tant que matérialistes historiques ?

• Nous refusons une explication naturalisante

• Nous analysons nos sociétés (et nos identités) construites historiquement, hiérarchisées par race, classe et genre

Petit panorama genré de l’histoire d’Europe et excursus sur d’autres continents

Conclusion : l’inégalité des sexes est universelle

Que disent Marx et Engels à ce propos ? « l’origine de la famille, de la propriété privée et de l’Etat ». Intéressant est l’approche méthodologique.

• Contexte matériel. Division sexuelle du travail

• Importance de la reproduction sociale

• Le rôle de la famille

Que disent les études archéologiques récentes sur l’origine de l’oppression ?

Marxisme et oppression des femmes à l’heure actuelle – féminisme socialiste

• Armée industrielle de réserve

• Ségrégation sexuelle du marché du travail

• La reproduction sociale comme enjeu de la lutte de classe

2 mises à jour dans le cadre de la globalisation néoliberale

• Féminisation du monde du travail

• Crise de la reproduction et globalisation de la chaine de reproduction

PARTIE II – GENRE, SEXUALITE, INTERSECTIONNALITE

La famille mononucléaire actuelle

• Genrer les personnes

• L’exercice de la violence

Le coté symbolique de l’oppression. L’androcentrisme

L’oppression des femmes dans le domaine public/politique

La transversalité des luttes

L’intersectionnalité

PARTIE III – LES LUTTES DE LIBERATION DES FEMMES

Fin 19e – début 20e siècle :

• Positions au sein du mouvement ouvrier

• L’essor du féminisme libéral en Europe

• Le féminisme dans les pays dominés

Années 1960-70 : La deuxième vague féministe

Les différents courants : féminisme radical,

féminisme matérialiste,

féminisme différentialiste,

féminisme socialiste

Les courants féministes récents :

• L’écoféminisme

• Le féminisme postcolonial

• Le féminisme queer et trans

• Le féminisme de la reproduction sociale

Conclusions – stratégies de libération


Adrienne Rich (1929-2012) est une poétesse et essayiste féministe des États-Unis de la fin du XXe siècle.

Dès 1951, elle publie son premier recueil de poèmes, A Change of World, qui reçoit le "Yale Younger Poets Prize". En 1953, elle épouse un économiste, Alfred Conrad. Ils ont trois enfants, et emménagent à New York en 1966. Elle y enseigne à des étudiants de couleur et issus de milieu pauvre. Déjà engagée pour des réformes sociales et contre le racisme, elle lit James Baldwin et Simone de Beauvoir et s'engage dans le féminisme.
Depuis 1976, elle vit avec Michelle Cliff.
L'un de ses essais les plus célèbres, Compulsory Heterosexuality and Lesbian Existence (1980), expose sa théorie du "continuum lesbien"

Pour aller plus loin: Sonia Dayan-Herzbrun - Féministe et nationaliste égyptienne : Huda Sharawi